FRANÇAIS / ENGLISH
Tap To Call

Chronica   arrow

CREATION 2013

PROCHAINE DATE : Le 13 décembre – Triangle / Cité de la danse à Rennes (35)


Temps, Espace, point, ligne, surface / cercles du temps entre ici et maintenant /souffle, rythmes, corps en mouvement / cycles hors du temps / des chemins, une vie, rides et sillons le temps trace / notre temps s’invente et le temps s’efface…
des corps mobiles, un corps en marche / nos vies en mouvement
dans l’oubli du temps, dans le temps en marche, dans le vide du temps suspendu
dans l’Espace / du Temps »

Dans un espace brut et froid, trois objets métalliques sont suspendus : un pendule, une barre et une plaque.
D’abord immobiles, ils évoquent en mouvement notre besoin de capturer le temps. Posé dans cet espace oublié, livré au mouvement désordonné et chaotique de ce temps, un musicien est installé avec ses instruments pour en saisir la pulsation première, le rythme de la vie.
Entre le musicien et les danseurs, deux dimensions d’un même espace, ils ne se voient pas, mais sentent néanmoins la présence de l’autre. Comme le temps agit sur la matière, le musicien agit à son tour sur les danseurs et d’un magma de corps, trois figures se distinguent. Sorties sans doute de notre époque, elles vont malgré elles, être prises dans les rouages du dispositif auxquels elles sont confrontées. Le musicien rend audible la cadence et stimule par le rythme, le mouvement des corps, faisant naître la danse. Des frottements entre les danseurs et le musicien font apparaitre des moments d’équilibre où les deux mondes sont en phase, mais aussi de distorsions très grandes où au contraire la rupture est proche.
Une dernière dimension est donnée par un piano mélancolique, témoignant de la solitude dans laquelle évoluent ces personnages.
Du rapport entre ces mondes, nous sommes emportés, danseurs et spectateurs, dans un mouvement qui révèle le temps par la perception que l’on en a : tantôt dilaté, tantôt compressé, ou suspendu…. Le rythme s’emballe, la danse explose le temps et l’espace. Elle partage un rythme, un temps qui n’est plus chronologique et devient aussi environnement, un morceau de cette époque qui est la nôtre . Comme une métaphore de la société contemporaine, cette pièce révèle la disparition progressive des repères.

>>>>>>>> Autre vidéo : Présentation du Projet / Résidence au Brésil Nov

>>>>>>>>>> Consulter le dossier de présentation


TOUTES LES DATES
Le 13 Décembre 2013 au Triangle Cité de la Danse- Rennes (35)
Le 5 octobre 2013 à L’hermine – Sarzeau (56)

Module:
27 septembre 2013 à L’intervalle – Noyal sur Vilaine (35)
25 mai 2012 au Festival Agitation au Triangle / Cité de la danse – Rennes (35)

Ouverture Publique:
5 Juillet à 11H au Garage – Collectif Danse Rennes Métropole


ÉQUIPE ARTISTIQUE
Direction artistique : Alessandra Piccoli
Composition musicale : Marcelo Costa et Edouard Leys
Interprétation : Véronique Weil, Florence Casanave, Alexandre Da Silva et Marcelo Costa
Collaboration artistique : Eric Antoine
Scénographie, costumes : Béatrice Laisné
Lumières : Nicolas Joubaud
Remerciements à Sarosi Nay


FORMAT
Intérieur – Fiche technique en cours


PARTENAIRES
En France : Coproductions L’intervalle centre culturel de Noyal-sur-Vilaine (35), L’Hermine à Sarzeau (56), Triangle/Cité de la danse à Rennes (35), accueil en résidence au Garage – Collectif Danse Rennes Métropole (35), l’Institut Français/Région Bretagne, la Ville de Rennes.
Au Brésil : Accueil résidence Casa das Caldeiras, Compagnie Barbatuques


AUTOUR DU SPECTACLE

Modules:
Dès la conception du projet s’est imposée la création de petits modules chorégraphiques et musicaux comme matières essentielles et fondamentales de la pièce à venir.
Ces petits formats de temps et d’espaces, imaginés pour des espaces intérieurs ou extérieurs et plus précisément dans des lieux de circulation, seront des moyens de confrontation aux rythmes concrets de lieux de vie, venir au sein même de la vie en mouvement, au coeur de la cité.
Autonomes techniquement ou légers, ils pourront être programmés en tous lieux, de manière isolée, ou autour de la programmation de « Chronica ».
Dossier de présentation des modules

Ateliers:
En parallèle des temps de création et toujours en lien avec ces préoccupations, Alessandra Piccoli partage ses recherches avec le public. Prenant en compte les spécificités des territoires et des publics, elle propose des rencontres à travers des ateliers pratiques de danse qui mettent les corps en mouvement, partant toujours de la perception musicale pour affiner le dialogue musique/danse.Avec cette approche fondée sur la théorie musicale, le rapprochement entre les deux langages se crée par la mise en jeu des notions de tempo, mesure, subdivision, rythme et formes musicales. Ces ateliers peuvent s’adresser au tout public ayant ou non une pratique de danse ou musicale, ainsi qu’à des danseurs et musiciens. Alessandra Piccoli peut être accompagnée par Marcelo Costa, musicien percussionniste.


ARTICLES DE PRESSE
En cours de création


TÉLÉCHARGEMENTS

Les commentaires sont fermés.